Yellowstone

The Sinners ou The Santas? Pas d'alliance, que de la rivalité...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Good old days [Aaron-Hayden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Stevens
• Bleu ciel ou gris tout le temps •
avatar

Féminin Nombre de messages : 488
Age : 34
Age du personnage : 28
Statut : Journaliste au Yellowstone Mercury [Intouchable - Pro Sinners]
Date d'inscription : 03/01/2008

Social life
Popularité:
65/100  (65/100)
Me and the others:
Citation: Ma vie dans le désordre me borde d'absence, me couvre d'or. Je découvre la boîte de Pandore ...

MessageSujet: Good old days [Aaron-Hayden]   Jeu 27 Mar - 18:45

Comme au bon vieux temps. Lorsqu’elle mit les pieds dans le Phoenix, salle de billard comme il se doit avec conversations multiples et hautes, joyeux éclats de rire, bruit des boules s’entrechoquant entre elles – on parle bien ici de celles du billard et non pas des autres – et atmosphère chaude et éclectique, Elizabeth jeta un rapide coup d’œil alentours. Elle était arrivée avec 10 minutes d’avance, comme toujours. Elle faisait toujours ça par peur quasi viscérale d’être en retard. Elle avait une logique inversée. Quand elle devait être pile à un endroit à telle heure, elle arrivait en retard. Et lorsque les horaires pouvaient être souple, elle débarquait bien avant l’heure dite.

Les années ne l’avaient pas changé. Tout comme cette salle n’avait pas changé. A peine avait-elle mis les pieds ici qu’elle avait l’impression de revenir des années plus tôt. Elle se revoyait lycéenne en goguette venir avec ses amies, défiant la loi parentale ou la loi tout court. Rien de mieux que pour procurer le frisson de la vie aux jeunes filles qu’aller dans un bar où on vendait de l’alcool. Heureusement, elle avait grandi et maintenant, il en fallait un peu plus, voire beaucoup plus pour lui coller le frisson. Un saut à l’élastique. Un reportage auprès de caïmans. Ca c’était fun. Boire un verre, c’est plaisant. Pas fun.

Avisant qu’aucun billard n’était libre de bien entendu, elle s’installa au bar et commença, comme il se doit, une bière bien fraîche en grignotant quelques cacahuètes et en balançant légèrement la tête sur la musique rythmé qui hantait les lieux.

Au bout d’un moment, elle remarqua une tête familière qui pénétrait dans les lieux et lui sourit. Finalement, il était venu. Elle lui fit un signe de la main et descendit de son tabouret pour l’accueillir avant de se rasseoir confortablement. Ca aussi, c’était le bon vieux temps qui la ramenait cette fois-ci à l’université.


« Alors ? Cette première journée ? »

Elle planta son regard, malicieux, dans le sien. Elle n’était pas revenue au journal. En général, elle passait plus de temps sur le terrain maintenant. A force d’avoir été enfermé toute la journée dans un cagibi pour la rubrique nécrologique, il semblait qu’elle avait besoin de tout autre chose.

[ Ordre : Aaron/Hayden/Elizabeth. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://high-point.forumactif.org/
Aaron Haspel*
- New -
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Age du joueur : 17ans
Age du personnage : 32ans
Statut : Redacteur en chef du Yellowstone Mercury
Date d'inscription : 05/02/2008

Social life
Popularité:
32/100  (32/100)
Me and the others:
Citation: Nous sommes ce que nous devons être.

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Sam 29 Mar - 1:11

Une journée, voilà une journée qu’Aaron travaillait au journal. Bien qu’il ai l’habitude d’y être il semblait si étrange, revoir Elizabeth qui elle bossait à quelques mètres de lui, lui faisait une sensation assez étrange, un mélange de stress en effet Aaron avait toujours eu cette envie de faire mieux que les autres, il avait lu l’un des articles de la jeune femme et en quelques mois elle avait prit de l’assurance et un sacré coup de main! Mais également il se replongeait sans cesse dans ces petits souvenirs qu’on ne peut oublier, ces petites choses qui on fait de votre vie un « conte de fée ».

Ce soir, après avoir enfin réussit à aménager son bureau, le trentenaire décida sur un coup de tête et après avoir passé une bonne dizaine de minutes au téléphone avec sa « petite-amie » de venir prendre un peu de bon temps. Il avait vaguement entendu parler d’un bar en ville et après tout, lui qui aimait bien boire des bières à la fin de sa journée se devait d’aller faire un tour dans ce bar!

C’est pourquoi, Aaron pénétra à l’intérieur du bar, une chaleur le prit soudainement, lui qui était habillé en beau costume semblait prendre une bouffée de chaleur à l’intérieur, c’est donc dans un geste des plus banal que le trentenaire porta sa main à sa cravate avant de la dénouer légèrement. C’est alors qu’il remarqua un visage plutôt familier!

A l’époque de l’université Aaron venait souvent dans des bars avec des amis et c’est là que chaque soirs il voyait sa muse accompagné de toutes ses amies, avant qu’ils ne sortant officiellement ensemble Aaron ne pouvait s’empêcher de la regarder Durant plusieurs minutes avant de l’inviter à jouer une partie de billard qu’il gagnait très souvent d’ailleurs! Enfin de bon souvenirs qu’il valait mieux oublier!

Un sourire se dessina alors sur son visage avant de s’approcher de cette jeune femme alors assise sur le bar. Le journaliste s’approcha donc d’elle avant de s’asseoir à ses côtés près du bar, c’est alors qu’il entendit le son de sa voix, un léger haussement d’épaules avant de soupirer légèrement, enfin, il tourna la tête vers elle avant de lui répondre.


« Et bien, plutôt… sympa, mise à part les trois ou quatre assistantes qui sont venues à plusieurs reprises me demander si je voulais du café… et toi? Je ne t’ai pas vraiment vu au bureau. »

Dit-il avant de détourner la tête vers la petite coupelle de cacahuète, un sourire se dessina sur son visage avant de que nombreux souvenirs viennent défiler sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Johnson
Sexy Prince of Yellowstone
avatar

Féminin Nombre de messages : 635
Age : 28
Age du joueur : 18 ans
Age du personnage : 24 ans
Statut : Sinners' Leader
Date d'inscription : 27/12/2007

Social life
Popularité:
100/100  (100/100)
Me and the others:
Citation: Feel so good to be bad!

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Mar 1 Avr - 3:54

*Et merde!*

C'était une journée des plus sympathiques qui s'annonçait pour Hayden ce matin-là, du moins c'était ce qu'il s'était mis à penser dès qu'il avait posé le pied par terre. A croire qu'il allait falloir qu'il songe à poser le droit en premier s'il voulait éviter de passer des journées aussi exécrables.

Déjà, plus de café. Ca s'annonçait mal. Plus de café, ça voulait dire pas de pêche pour le Sinner dès le petit-déjeuner. Donc pas d'envie de faire du sport, pas d'envie d'aller embêter Adam, pas d'envie pour se faire présentable. Enervé, le jeune homme passa ses nerfs sur un pauvre coussin qui n'avait qu'à pas se trouver là, puis alla prendre une longue douche glacée, s'habilla plus ou moins convenablement - ce qui lui prit quand même une bonne demie-heure, vêtements, rasage et coiffure inclus - et alla sonner chez Rafael, le réveillant par la même occasion, pour se faire offrir un cappucino. Son ami ronchonna de le voir s'incruster, mais le laissa rentrer. Mine de rien Hayden resta quasiment toute la matinée - en même temps, il s'était levé à 10h - chez Anderson à papoter de minettes et à dire du mal des Santas. Ce qui eut pour conséquence de lui remonter un peu le moral.

4 cafés et trois croissants plus tard, le leader des Sinners décida d'aller faire un petit tour en centre-ville et se retrouva vite au Greed Hapiness et ses lumières tamisées. Il en profita pour discuter avec Adam, mais celui-ci avait l'air de sale humeur et plutôt pressé de couper court à toute conversation, surtout quand celle ci tournait autour de Kate.


*Oh non, c'est pas vrai, ils ne vont pas s'y mettre eux aussi!*

Le groupe avait assez de problèmes comme ça, alors Adam n'allait pas commencer à lui en causer aussi! Alors là, ça serait une vraie catastrophe! A croire qu'il n'y avait que Rafael qui se tenait vraiment tranquille, mais qui savait s'il ne lui cachait pas aussi quelque chose. Décidemment, les Sinners étaient bien dispatchés ces derniers temps...

Lassé par le comportement de son indigne meilleur ami qui osa même l'envoyer paître, Hayden le remit vite à sa place et fila faire quelques magasins, mais toutes les collections lui paraissaient aussi insipides les unes que les autres.

Il passa voir sa soeur en répétition vers 19h et l'observa danser, mais elle paraissait elle aussi d'humeur assez grincheuse, rouspétant après sa troupe avec une ardeur digne d'une vraie Johnson, mais Hayden ne voulait pas que tout ça lui retombe sur le nez. Il quitta donc le studio de danse avec une moue dépitée.

Comme si ça ne suffisait pas, Morgan annula au dernier moment leur répétition reportée depuis déjà une semaine, ce qui nous amène bel et bien au ...


*Et merde!*

Il était 20h passées, et Hayden n'avait aucune envie de rentrer chez lui. C'était jeudi soir, Sofia verrait Kellan, Maxine il n'en savait rien, Adam dormirait, Rafael aurait la flemme, il ne se voyait pas passer toute une soirée avec Kate et ... il ne lui restait plus d'options à vrai dire. Par dépit, et le temps de s'accorder une réflexion, il se grilla une cigarette et considéra les lumières du Phoenix qui semblaient lui dire "Viens, viens, viens nous voir, viens..."

Haussant les épaules, le jeune homme termina sa clope et rentra dans le bar.

_________________

I'm not a man anymore... I'm more than that!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Stevens
• Bleu ciel ou gris tout le temps •
avatar

Féminin Nombre de messages : 488
Age : 34
Age du personnage : 28
Statut : Journaliste au Yellowstone Mercury [Intouchable - Pro Sinners]
Date d'inscription : 03/01/2008

Social life
Popularité:
65/100  (65/100)
Me and the others:
Citation: Ma vie dans le désordre me borde d'absence, me couvre d'or. Je découvre la boîte de Pandore ...

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Lun 7 Avr - 22:38

Ca faisait du bien de se retrouver avec lui-même si tout était terminé. Ca lui rappelait un temps où ils ne se souciaient pas de tirer la couverture à soi, où ils ne se disputaient pas. Pourquoi ne conservait-on pas cette part de naïveté et d’insouciance lorsqu’on passait le seuil de la scolarité ? Ne pouvait-on pas rester léger et ne pas se préoccuper des soucis quelconques tel que la note de téléphone ou les impôts qui tombent irrémédiablement avec la précision d’un métronome ?

Et être dans un bar avec Aaron la renvoyait directement à cette époque. Juste un peu plus et elle l’embrasserait pour l’accueillir. Comme si le temps n’avait eu aucune prise sur eux. Comme si elle n’avait pas tout brisé en décidant du jour au lendemain de partir. Le pire, c’est qu’elle était toujours amoureuse de lui. C’était parfaitement ridicule. Elle se donnait l’impression d’une adolescente mal dans sa peau qui ne sait pas ce qu’elle veut mais qui de toute manière souhaite que tout reste en état jusqu’à ce qu’elle ait enfin pris cette fichue décision.


*Pathétique.*

Il s’était construit une nouvelle vie avec une autre. Elle n’allait tout de même pas tout gâcher une fois de plus ?

La jeune femme sourit à son ancien petit ami en l’écoutant raconter sa journée et éclata de rire. Typique du premier jour de rédacteur en chef. Ca aurait été elle, pas sûr qu’elles lui auraient proposé le café. Plutôt des regards noirs. Mais comment leur reprocher leur ambition ? Après tout, elle-même en avait à revendre et le fait de savoir qu’elle avait déjà couché avec son patron ne faisait qu’accentuer le défi. Elle allait devoir jouer sur son travail et uniquement dessus. C’était gratifiant mais risqué. Elle n’avait pas peur. Sans fausse modestie, elle était la meilleure du Mercury. Et puis comment leur reprochait également ? Ce n’était pas de leur faute si le nouveau rédac’ était canon. Mais si elles s’approchaient un peu trop près de lui, ex ou pas, elle sortirait les griffes. Bien évidemment en prétextant le faire pour Iris qu’elle détestait.


« Chacun sa croix mon cher. »

Elle lui fit un clin d’œil malicieux avant d’hocher la tête en prodiguant une petite moue.

« Adélaïde m’a dégouté je crois. Je ne supporte plus d’être enfermé dans un bureau. C’est tellement plus agréable d’être sur le terrain. »

Et l’ambiance agitée et lèche-cul du QG ne lui plaisait pas vraiment. Elle préférait bosser ses articles à la terrasse d’un café ou face à la mer. L’inspiration venait plus rapidement. La porte s’ouvrit attirant son regard et comme à chaque fois qu’elle voyait Hayden, son cœur fit un bon dans sa poitrine. C’était systématique. Le voir lui rappela quelque chose. Elle jeta un coup d’œil à la ronde, se souvenant qu’il manquait quelqu’un à ses côtés:

« Iris n’est pas là ? »
*Elle ne parade pas à tes côtés ?*
« Attends moi, j’arrive. »

Moment parfait. Elle s’excusa auprès de son ancien concubin et marcha d’une démarche assurée vers le meilleur ami de son frère. Elle lui sourit lorsqu’il posa les yeux sur elle, la reconnaissant mais ne lui laissa pas la possibilité de dire quoi que ce soit. Elle prit son visage entre ses mains et l’embrassa passionnément comme s’ils étaient récemment en couple. Lorsqu’elle eut fini et devant le regard interloqué d’Hayden qui en avait vu d’autres mais pas de sa part, elle lui chuchota rapidement :

« Rentre dans le jeu. Je t’expliquerai plus tard. »

Elle lui attrapa la main et le conduisit près de son ancien petit ami, priant pour qu’il marche dans la combine :

« Aaron, je te présente Hayden. Hayden, Aaron, mon nouveau patron. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://high-point.forumactif.org/
Aaron Haspel*
- New -
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Age du joueur : 17ans
Age du personnage : 32ans
Statut : Redacteur en chef du Yellowstone Mercury
Date d'inscription : 05/02/2008

Social life
Popularité:
32/100  (32/100)
Me and the others:
Citation: Nous sommes ce que nous devons être.

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Sam 12 Avr - 17:02

Adélaïde, sa ville d’enfance, la ville où était plus connu pour son talent de journaliste que pour ses conquêtes avec les femmes. Lui qui n’était pas du genre à profiter d’elle, au contraire, Aaron préférait de loin les relations longues aux petites relations d’un soir où on ne connaissait même pas le nom de sa conjointe d’un soir! D’ailleurs, dans sa vie, Aaron n’avait connu que deux ou trois femmes avant Elizabeth qui fut sa plus longue relation, qui fut même presque la femme de ses enfants mais qui ne le sera pas! Si elle était capable de partir au bout de dix ans de vie commune sans laisser une explication quelque peu plausible elle pourrait d’autant plus partir après avoir donné naissance à son premier enfant. Non pas qu’elle serait une mauvaise mère, mais depuis son départ, Aaron semblait faire de plus en plus attention aux femmes et même en Iris, qui bien qu’amoureuse de lui semblait devenir de plus en plus étrange surtout depuis les problèmes qu’elle venait de rencontrer avec sa famille.

Enfin, une bonne bière ce soir ne serait pas de refus, surtout qu’Elizabeth le lui avait « demander » par intermédiaire de la boîte mail. Un mail que l’une de ses nombreuses « assistantes » s’étaient empressées de lui annoncer. En effet, depuis qu’il s’était installé dans son tout nouveau bureau à la baie vitrée donnant sur le « nid » du journal de nombreuses personnes et particulièrement des femmes étaient à plusieurs reprises venues lui demander si tout allait bien ou si il avait besoin d’aide, bien évidemment et très gentiment Aaron avait refusé une quelconque aide! D’ailleurs quelques cartons traînaient encore dans le bureau. Le jeune trentenaire avait préféré regarder les faits et gestes de son ex petite-amie avant qu’elle ne quitte le journal. Et puis avec le baiser qu’il le lui avait donné c’était normal que tout le monde le regarde d’un œil étrange… Sa relation avec Elizabeth ne devait pas entacher leurs boulots.

En effet, bien qu’ils soient sortis ensemble et qu’aussi bien l’un que l’autre connaissaient son anatomie, Aaron ne se devait pas de lui faire de traitement de faveur sous peine de sentir un œil noir se poser sur la jeune femme au fur et à mesure des mois venant de la part de ses collègues. Aaron ne se devait pas d’être plus gentil avec elle, puisque tout ce qu’il ferait pour elle seraient prit comme un genre traitement de faveur. Pourtant, Elizabeth était de loin la meilleur journaliste, il avait déjà lu de nombreux articles qu’elle avait fait, et depuis son départ d’Adélaïde elle s’était perfectionnée, venant même à la hauteur d’Aaron qui cumulait les très bons voir même excellents articles ce qui explique son poste de rédacteur en chef du journal!


« C’est vrai que de faire un article à l’air libre est tellement mieux que de le faire dans un endroit clos. »

Ils avaient la même habitude, tout comme elle, Aaron aimait faire ses articles dans un endroit où il était bien. Enfermé entre quatre murs le trentenaire n’était pas créatif. Il préférait aller au bord de la plage, à la terrasse d’un café, sur le perron de chez lui mais aussi sur un trottoir, tout endroit à l’extérieur était propice à un bon article et une bonne prime à la fin du mois!

Elizabeth se leva enfin ne laissant pas le temps à Aaron de répondre au sujet d’Iris qui n’était d’ailleurs pas au courant qu’il était là, et qui n’était même pas au courant qu’Elizabeth était dans le même bureau qu’elle. Si jamais elle venait à l’apprendre elle le quitterait sur le champ et retournerait chez elle. En réalité, Iris savait parfaitement que le jeune rédacteur en chef était encore amoureux d’elle et qu’il serait prêt à la reconquérir quoi qu’il arrive. Lors d’un rendez-vous Iris lui a fait promettre que si un jour il essayait de la revoir et de lui reparler elle le quitterait sur le champ, une chose qu’il ne fallait mieux pas qu’elle apprenne.

Après quelques secondes seul, Elizabeth étant partit, il entendit de nouveau sa voix. Aaron n’avait pas prit la peine de se retourner quand elle était partie voir l’autre homme qui à présent se trouvait face à lui.

A l’annonce de son nom, une légère pointe de jalousie se fit sentir dans son cœur, mais il devait se faire à l’idée que son ancienne amour était avec un autre tout comme lui il était avec une autre personne. Souriant alors ou plutôt se forçant à sourire, Aaron lui tendit alors la main.


« Vous devez sûrement être son petit ami… elle m’a parlé de vous. »

Dit-il avec une gentillesse forcée. Ses mots étaient sorties comme des lames de rasoirs venus lui couper la gorge au fur et à mesure qu’ils sortaient.


[Désolée,d'avoir prit un petit peu de temps avant de répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Johnson
Sexy Prince of Yellowstone
avatar

Féminin Nombre de messages : 635
Age : 28
Age du joueur : 18 ans
Age du personnage : 24 ans
Statut : Sinners' Leader
Date d'inscription : 27/12/2007

Social life
Popularité:
100/100  (100/100)
Me and the others:
Citation: Feel so good to be bad!

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Dim 13 Avr - 13:04

A peine eut-il déposé un pied dans le bar, et même tout son corps en fait, il tomba sur une vision relativement charmante qui le mit en joie plus qu'autre chose: Elizabeth. Elle était à quelques mètres de lui, et s'avançait vers lui. Il aurait pu la rejoindre à la table, mais non, visiblement, elle comptait venir le prendre par la main pour l'amener là où elle était ou quoi? A moins qu'elle ne soit en train de se faire gentiment draguer par un Yellowstonien bas de gamme - puisque pas Hayden Johnson, ni même un quelconque Sinner, donc sans intérêt - et qu'elle ne lui demande de s'éclipser. Bref, entre eux, même à plusieurs mètres de distance, Hayden ressentit comme une puissante tension sexuelle, quelque chose d'attirant, mais en même temps...

Le jeune maître de la ville savait bien sûr pourquoi, entre eux, il y avait cette chose inexplicable. La présence d'un frère pour venir lui rappeler sans arrêt que cette chaire là lui était formellement interdite... Et cette frustration rendait la pensée d'un possible câlin plus qu'excitante. C'est bien connu, on veut toujours ce qu'on a pas. Mais un autre dicton disait que quand on voulait, on pouvait. Et Hayden voulait, et ne désespérait donc pas un jour avoir la jolie Stevens dans son lit.

Chose étonnante et plus que surprenante, la jeune femme semblait avoir pris les devants. Elle l'embrassa sans même qu'il n'ait le temps de lui adresser plus qu'un sourire charmeur, à force de mouvements de tête passionnés et de langue qui s'immisçait. Chose qui ne dérangea pas le moins du monde le charmant jeune qui répondit avec délicatesse et fougue en même temps - tout un paradoxe ce Johnson - à ce baiser au goût spécial parce que sans doute improvisé, et plutôt pas mal désiré. Des années qu'il la connaissait, mais son voyage à Adelaïde l'avait fort heureusement éloignée au bon moment, c'est-à-dire celui où ses pulsions commençaient à être incontrôlables. Maintenant des mois qu'elle était sous son nez à bouger ses formes sans même s'en rendre compte, mais petit Hayden était devenu grand, et savait se contrôler. Pas question de lui sauter dessus, du moins pas comme ça. Alors il attendait. Quoi? Et bien il saurait quand ça arriverait!

Pourtant, Hayden ne pouvait trop s'empêcher de se demander pourquoi tout à coup, Eli elle ne pouvait pas s'empêcher de se pendre à ses lèvres, comme ça, alors qu'il n'avait rien fait. Ok, il était sexy à mourir au naturel mais quand même! Il n'eut pas le temps non plus de l'ouvrir une fois le baiser terminé qu'elle lui expliqua très vaguement, mais il réagit au quart de tour.


*Mais dans quoi elle m'embarque là?*

Chose factice à en déduire par sa phrase, mais il y avait fort à parier que ça ne lui avait pas déplu, comme au beau Sinner. En temps normal, il aurait décliné la proposition pour n'importe quelle fille, mais ça n'était pas n'importe quelle fille. Et il était sûr que si Eli lui demandait ça, il y avait une bonne raison. Il échangea alors avec un sourire entendu avec elle et se laissa entraîner il ne savait où.

Une fois arrivé devant un certain mec plutôt pas trop mal, mais un peu trop propre sur lui par rapport à quelqu'un du style d'Hayden, le jeune homme fit vite le lien, surtout quand il entendit le prénom dudit mec! Et à voir la tronche qu'il tirait en voyant Elizabeth avec lui, il était plus que sûr de lui! Eli était presque aussi machiavélique que lui alors! Parfait, il était plus que prêt à jouer les supers petits amis pour faire enrager le nouveau venu. Après tout, que venait-il faire ici? Sa place n'était-elle pas à Zombie City.

Il sourit alors de son air si prétentieux et arrogant et serra fermement la main que lui tendait le cher Aaron.


- Et vous sans doute l'ex-petit ami qu'elle avait laissé à Adelaïde. J'ai vaguement entendu parler de vous aussi.


Et là, il décocha son sourire le plus provocant avant de s'assoir en face de lui, attirant Eli sur ses genoux et enserrant la jeune femme par la taille.

- Alors, qu'est-ce que Yellowstone peut bien avoir de plus intéressant que cette chère Adelaïde?

*Hormis Eli? Un peu tard pour la récupérer non?*

_________________

I'm not a man anymore... I'm more than that!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Stevens
• Bleu ciel ou gris tout le temps •
avatar

Féminin Nombre de messages : 488
Age : 34
Age du personnage : 28
Statut : Journaliste au Yellowstone Mercury [Intouchable - Pro Sinners]
Date d'inscription : 03/01/2008

Social life
Popularité:
65/100  (65/100)
Me and the others:
Citation: Ma vie dans le désordre me borde d'absence, me couvre d'or. Je découvre la boîte de Pandore ...

MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   Dim 13 Avr - 20:02

Sur le moment, elle n’avait pas réfléchi aux conséquences de son acte. C’était juste la fierté et l’orgueil qui avaient agi à sa place. Elle se doutait qu’elle allait faire un peu mal à Aaron et pour tout dire sur le moment, c’était tout ce dont elle avait envisagé au moment de passer à l’acte. Mais … mais voilà, elle n’avait pas pris n’importe quel habitant pour mettre en place son plan aux mœurs plus que douteuses. Si sur le moment, ça lui avait semblait une bonne idée, elle convenait que ce n’était pas le choix le plus facile.

Tout d’abord, il était réellement différent d’Aaron. Physiquement bien évidemment mais également du point de vue de leur caractère : un ténébreux et respirant la luxure à chacune de ses exhalations contre un véritable prince charmant bien sous tout rapport. Hayden était en quelque sorte le bad boy qui était plus en adéquation avec sa part sombre, celle qui avait germé et éclos à Adélaïde et l’avait forcé à fuir cette ville où pourtant se trouvait une personne pour laquelle elle aurait tout donné. Aaron quant à lui correspondait à l’image qu’elle renvoyait d’elle-même, surtout comparé à son pêcheur de frère. Douce, professionnelle, lucide et mesurée. Pendant 10 ans, c’était cette dernière qui avait tenu en muselière l’autre. Et celle-ci venait de se réveiller, prête à écraser de son talon aiguille toute personne se trouvant sur son passage et le lui compromettant. Elle aurait aimé que ça se passe autrement mais elle ne pouvait pas s’en empêcher.

Ensuite, depuis son retour justement et alors même quand elle revenait faire un tour dans sa ville natale, il lui était apparu de plus en plus évident qu’une tension sexuelle s’était installée entre le leader du groupe mythique et la jeune journaliste. Il fallait être sourde et aveugle pour ne pas remarquer le sex appeal qu’il dégageait d’un simple regard. Et lors de ses concerts, il fallait bien qu’elle avoue que parfois, elle aurait aimé se retrouver à la place de sa guitare ou du micro. Pensée qu’elle réfrénait aussitôt. Tout d’abord en raison du profond amour qu’elle portait à son petit ami. Puis parce que ça serait … compliqué.

Enfin, en effet, Hayden représentait pour elle une sorte d’interdit. Elle n’oubliait pas qu’il était le meilleur ami de son frère. Et que ce dernier avait toujours été très protecteur à son égard. Il avait d’ailleurs mis du temps à accepter Aaron mais finalement, ça s’était relativement bien passé quand il avait découvert que c’était un type bien. Pas sûr qu’il ait la même réaction à l’encontre d’Hayden. Pas de mélange des genres sans doute. Pas de mélange entre la famille et les amis. Et surtout, il, tout comme Elizabeth, était parfaitement conscient du rapport qu’entretenait le chanteur avec les femmes. Elle n’était pas encline à se retrouver sur la liste même si ses hormones envisageaient l’hypothèse avec bienveillance.

Bref, tout ça pour dire que ce n’était peut être pas une si bonne idée que ça mais elle s’en fichait. Aaron avait une nouvelle petite amie avec qui il habitait, elle ne voulait pas être ridiculement seule. Et au vu des regards noirs que lui lançait la majorité, voire la totalité, des jeunes femmes du bar, elle avait objectivement bien choisi son pseudo petit ami qui d’ailleurs jouait son rôle à merveille.

Une fois les présentations effectuées, elle jeta un coup d’œil à Hayden qui l’avait installé sur ses genoux dans une attitude possessive parfaite et dans un sourire discret le remercia de jouer le jeu aussi bien. Il avait tout de suite compris et elle pourrait lui expliquer le fin fond de l’histoire après. A ses paroles, elle sourit doucement à son ancien petit ami, le laissant répondre puis elle tourna la tête vers son prétendu petit ami cette fois-ci, lui demandant en lui murmurant dans le creux de l'oreille :


« Tu veux boire quelque chose ? »

Pas la peine de rajouter ces petits surnoms affectueux plus ridicules qu’autre chose. Elle appréhendait un peu la réaction d’Aaron mais il semblait prendre la chose avec calme et mesure. Bien sûr, elle avait cru déceler l’espace d’un fugace instant une pointe de jalousie dans son regard. Mais l’entente semblait être cordiale entre les deux. La jeune femme se tourna vers le barman et se pencha un peu pour l’interpeller et passer commande en glissant légèrement son propre verre avant de le lever comme pour porter un toast.

« A … aux bonnes surprises. »

Pour ne pas dire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://high-point.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Good old days [Aaron-Hayden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good old days [Aaron-Hayden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Aaron Ekblad
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellowstone :: Yellowstone Center :: Bars :: The Phoenix-
Sauter vers: