Yellowstone

The Sinners ou The Santas? Pas d'alliance, que de la rivalité...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Calim Hartigan
- New -
avatar

Féminin Nombre de messages : 85
Age : 28
Age du joueur : 17ans
Age du personnage : 24ans
Statut : Santa
Date d'inscription : 04/01/2008

Social life
Popularité:
72/100  (72/100)
Me and the others:
Citation: The Show must go on

MessageSujet: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Mar 17 Juin - 22:43

« Calim? Comment tu vas? »
« J’ai connu de meilleurs jours! »
« Tu es sûr que tout va bien? »
« Oui maman j’en suis sûr et certain! Pourquoi? »
« Tu sais ta cousine Julie, elle va se marier. »
« A la bonne heure! Et alors? Tu sais très bien que je ne veux pas y aller si… »
« Si tu n’as pas de femme avec toi au risque que Franck s’amuse encore à se jouer de toi je sais mon chéri et d'ailleurs quand est-ce que vous allez arrêter de jouer à ce jeu?... Calim tu sais Julie voudrait vraiment que tu viennes la voir pour son mariage! »
« Pour que Franck se donne à coeur joie non merci j’ai déjà donné! »
« Mon poussin, réfléchis un peu s’il te plait, dans 3mois elle se marie, donne moi la réponse le plus vite possible! »
« Bien, bon j’y vais! »
« Je t’aime Calim! »
« Moi aussi maman. »


C’est sur ces mots que le jeune homme raccrocha. Sa cousine allait se marier? Julie? Celle de 20ans? Julie et lui avaient quasiment grandit ensemble avec Zacharie avant qu’il ne meurt, ils se connaissaient de fond en comble, c’est avec elle qu’il avait prit ses bains quand il avait 6ans, c’est avec qu’elle qu’il partageait ses premiers films d’horreurs et ses premières bagarres où bizarrement elle réussissait à le battre! Julie allait donc se marier avec Franck, cet homme que le jeune homme n’aimait pas, entre eux une certaine rivalité était née, Franck n’arrêtait pas de s’amuser avec les nerfs du pauvre Calim quand celui-ci arrivait souvent avec diverses filles à la maison. Quoi qu’il en soit si le jeune homme n’avait pas trouvé une muse d’ici là avec qui il pourrait tenir plus d’un mois il irait au mariage de sa chère cousine mais uniquement à cette condition!

Mais bon, aujourd’hui notre adorable jeune homme avait autre chose à faire que de penser au mariage de sa cousine chérie. Rendez-vous chez le médecin! Chose qu’il n’aimait pas, les piqûres il en avait horreur, elles semblaient lui provoquer des évanouissement, et oui, même Calim avait peut de quelque chose! Un simple rappel de vaccins qui pour lui semblait comme signer son propre arrêt de mort. Depuis plus de deux semaines monsieur Hartigan repoussait son rendez-vous mais finalement et après avoir reçut des millions de coup de file de la part de cette infirmière qui semblait avoir eu un coup d’œil pour lui lors d’une soirée dans un bar il avait accepté d’y aller pour lui dire un petit bonjour rien de plus.

14h30, Calim sortit enfin de chez lui, après avoir attendu toute la matinée dans son salon il se décida enfin à sortir d’ici pour aller voir son docteur, le tout nouveau qu’il allait avoir, en espérant que celui-ci soit gentil! Tous les autres qu’il avait eu étaient méchant et tous lui disaient sans cesse qu’une piqûre ne fait pas mal! Tous des menteurs! Calim ressentait à chaque fois la douleur de l’aiguille qui entrait dans sa chair jusqu’au moment où elle ressortait voir même, il lui arrivait d’en avoir mal deux ou trois jours après!

Après quelques minutes de trajet dans sa voiture le jeune homme arriva devant l’hôpital. Restant quelques instants dans sa voiture le jeune homme prit de profondes inspirations, il n’aimait vraiment pas les hôpitaux, l’odeur de la stérilisation, les vêtements blancs que portaient les médecins et les aiguilles qui entraient dans le corps! Finalement, il décida de sortir de sa voiture, son cœur s’emballa instantanément, c’est dans ces moments là qu’il voulait être avec sa chienne, elle au moins elle « réussissait » à le calmer, s’était l’une des seules choses qui lui restait de Zacharie! Enfin, il entra dans l’hôpital!


« Quoi? 30minutes! Mais ça va pas! J’ai rendez-vous moi! »
« Je sais Monsieur Hartigan mais nous avons eu une urgence et tout les médecins ont été appelé. »
« Et alors? Donnez moi une infirmière, Tisha ou Prisca, je l’ai rencontré il y a quelques jours elle voudra bien me faire la piqûre! »
« Je suis désolée Monsieur Hartigan mais Tisha est en jour de congé aujourd’hui, s’il vous plait, allez vous asseoir dans la salle d’attente, quelqu’un arrivera très vite. »


Calim regarda la pauvre réceptionniste avant de donner un coup sur le comptoir, il soupira alors avant de partir direction la salle d’attente qui était pleine de monde! Calim soupira une nouvelle fois avant de partir s’asseoir sur l’une des chaises. Sa jambe droite n’arrêtait pas de claquer sur le sol, il était vraiment impatient dans les hôpitaux. Ses mains étaient moites et il soupirait toutes les deux secondes, son carnet de santé dans les mains il l’entortillait dans tout les sens espérant que son tour arrive vite. Il lança finalement sa tête en arrière avant de regarder le plafond blanc et moche! Le temps allait être long!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Johnson
'|Tantalizin' Sexy Admin|'
avatar

Féminin Nombre de messages : 550
Age : 32
Age du joueur : 21
Age du personnage : 22
Statut : Tantalizin' dancer
Date d'inscription : 27/12/2007

Social life
Popularité:
100/100  (100/100)
Me and the others:
Citation: Il n'y a point de passion plus égoïste que celle de la luxure

MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Mer 18 Juin - 15:29

Quand Sofia ouvrit les yeux elle constata qu'elle n'était pas dans son lit. Elle n'était pas non plus à l'hôtel et il n'y avait aucun homme dans son lit. Si en fait il y en avait un mais elle savait qu'elle n'avait rien fait avec cet homme. Elle alla se blottir contre lui et ferma à nouveau les yeux. Ca lui faisait beaucoup de bien d'être avec lui. Sofia ne regrettait pas d'avoir ravalé sa fierté et d'être allée voir son frère. Il lui avait en quelque sorte sauvé la vie et elle lui en serait reconnaissante à tout jamais. Sofia et Hayden restèrent un moment l'un contre l'autre, lui la serrant légèrement et elle respira sereinement. Elle se rappelait des dizaines de souvenirs de leur enfance, de leurs moments complices. Elle avait une chance inouïe d'avoir un frère comme Hayden et même s'il avait des défauts elle en avait aussi alors ils se complètaient merveilleusement. Il n'y avait rien de malsain dans leur relation, juste beaucoup d'amour et surtout énormément de protection. Sofia était la petite soeur d'Hayden et il avait pris cette habitude de toujours vouloir la protéger. Il n'avait pas réussi à le faire ces derniers temps et elle savait qu'il se sentait coupable de sa maladie, de sa douleur mais Sofia ne lui en voulait pas bien au contraire. Il était là à présent et c'est tout ce qui comptait.

Difficilement la jolie jeune femme s'extirpa des draps et se dirigea vers la salle de bain. Elle avait un rendez-vous ce matin-là et elle n'avait pas le droit d'être en retard. Cela faisait quelque jours qu'elle avait fait son malaise et ce fameux malaise avait tiré la sonnette d'alarme quant à la son état de santé. Elle avait pris la bonne décision en allant chez Hayden et ce dernier en avait pris encore une meilleure en appelant le médecin de famille. Celui même qui s'était occupé d'elle quand elle était enfant. Il avait été d'une gentillesse admirable et Sofia ne savait comme le remercier. Elle avait compris qu'il fallait qu'elle se fasse soigner et c'est pourquoi elle avait pris un rendez-vous avec un spécialiste des troubles alimentaires au Yellowstone Hospital. La jeune femme espérait juste qu'elle ne rencontrerait pas quelqu'un qu'elle connaissait et qui irait raconter partout ce qu'il ou elle avait vu. Sa réputation et celle de sa famille est en jeu et elle ne voulait pas faire plus de mal à ses parents et son frère. Elle aurait très bien pu prendre un rendez-vous hors de la ville mais la jeune femme avait des obligations qui l'empêchait de laisser les gens qu'elle aimait et qui avaient besoin d'elle.

Sofia se prépara tranquillement dans la salle de bain pour ne pas réveiller son frère. Elle s'habilla simplement car elle avait qu'elle repasserait par la maison après et se changerait pour aller danser un peu. C'est donc vêtue d'une simple robe en coton brun qu'elle se dirigea vers la cuisine. Elle n'avait pas repris d'habitudes alimentaires comme avant mais elle arrivait à grignoter un petit peu. Elle se contentait de peu pour le moment car c'était seulement ce petit peu qui passait. Le médecin lui avait dit de ne pas forcer et d'y aller à son rythme. Sofia se prépara donc un jus d'orange pressé et prit deux petites madeleines dans la grande boîte posée sur le plan de travail. C'était un début certes mais c'était déjà bien mieux que ce qu'elle avalait avant, c'est à dire rien.

- Bonjour j'ai rendez-vous avec le Docteur Tanner, je suis Sofia Johnson,dit Sofia qui venait d'arriver devant le bureau des admissions du Yellowstone Hospital.
- Le Docteur Tanner va vous recevoir de suite Mademoiselle. Son bureau est au fond du couloir à gauche.
- Merci. Au revoir.

Sofia mit son sac sur son épaule et se dirigea vers le bureau du fameux Docteur Tanner. Elle n'en ressortira qu'une bonne heure plus tard. Ce Docteur est un homme bien, il s'est montré agréable et gentil avec elle alors qu'il savait pertinemment qui elle était. Bien évidemment il lui avait dit qu'il ne parlerait de cette entrevue à personne respectant ainsi le secret médical. La jeune femme le remercia et après avoir pris un nouveau rendez-vous pour la semaine suivante elle entreprit de quitter l'hôpital. Elle n'aimait pas forcément cet endroit mais elle n'en avait pas pour autant la phobie. Par contre elle comprenait que certaines personnes ressentent ce mal-être dans ce lieu parfois synonyme de souffrances.

Alors que Sofia allait quitter l'hôpital elle remarqua une silhoutte qu'elle connaissait vaguement. Ralentissant sa marche elle plissa les yeux et compris qu'il s'agissait bien de la personne à qui elle pensait. Elle ne s'attendait vraiment pas à revoir cette personne ici ou elle ne s'attendait pas à la revoir tout simplement. Elle avait dit clairement à Hayden qu'elle ne le reverrait pas de son plein gré mais il s'avère que si elle le voyait à ce moment précis ce n'était pas de son plein gré. Son coeur s'emballa légèrement. Elle pensait souvent à lui, à cet homme qu'elle n'avait pas le droit de voir mais qui semblait loin de toute cette animosité entre Santas et Sinners.

Dans un mouvement délicat et lent elle alla s'asseoir à côté de Calim qui semblait particulièrement nerveux. La jeune femme posa délicatement sa main sur son genou stoppant ainsi le claquement de son talon contre le sol. Elle tourna la tête vers lui et le regarda avec un sourire ravissant.

- Tu as l'air de ne pas aimer les hôpitaux je me trompe? Sofia pouvait être gauche parfois quand il s'agissait de commencer une conversation. Je suis contente de te revoir Calim...

_________________
Love Me - Trust Me - Feel Me - Touch Me - Hear Me
Invité you're GORGEOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellowstone.forumpro.fr
Calim Hartigan
- New -
avatar

Féminin Nombre de messages : 85
Age : 28
Age du joueur : 17ans
Age du personnage : 24ans
Statut : Santa
Date d'inscription : 04/01/2008

Social life
Popularité:
72/100  (72/100)
Me and the others:
Citation: The Show must go on

MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Mer 18 Juin - 20:19

En plus de sa phobie des piqûres le jeune homme semblait détester les hôpitaux pour le simple fait que c’est dans cet endroit que son petit frère fut amené bien qu’il soit presque mort. Les hôpitaux représentaient pour lui tout ce qu’il détestait, tout ce dont il avait horreur. Bien que souvent dans ces endroits on faisait des miracles, par exemple sauver des gens atteint de cancer, d’autres personnes venaient ici pour mettre au monde leurs enfants, mais pour le blondinet l’hôpital représentait la mort, la souffrance d’avoir perdu un être cher à son cœur, c’est d’ailleurs cette même personne qui lui avait fait détester les piqûres avec cette Julie, alors qu’il n’était que tout petit les deux jeunes gens s’étaient amusés à lui parler des infections que l’on pouvait avoir suite à une mauvaise piqûre, ils en avaient de l’imagination à l’époque, entre le fait de devoir couper le bras qui allait enfler jusqu’à être aussi grand que sa propre tête ou encore la naissance de microbes qui se transformeraient en araignées et lui sortiraient par le nez. Quand on est enfant on croit à tous!

Mais finalement, ce n’est rien tout ça! Calim était un jeune homme fort et bien battit alors pourquoi avait-il peur de ça? Son docteur était une personne gentil et agréable bien que se soit un homme il était rassurant avec lui Calim se sentait être un homme fort et bon vivant! Et l’hôpital de Yellowstone était réputé pour être l’un des meilleurs de la ville non? Alors pourquoi son cœur se mettait à battre à une vitesse aussi rapide? Pourquoi son talon frappait le sol à plusieurs reprises?

Le temps commençait même à devenir long, les yeux à présent rivés sur l’horloge murale près de la porte d’entrée, il pouvait voir la trotteuse bouger trop lentement à son goût! Combien de temps encore allait-il attendre avant qu’on vienne enfin appeler son nom? A côté de lui se trouvait un petit garçon qui semblait se tordre de douleur, les mains sur son ventre il suppliait sa mère de lui donner un médicament. Calim arqua alors un sourcil en le regardant avant de se remémorer quelques souvenirs plutôt amusant, lui aussi avait fait croire à sa mère qu’il était malade pour ne pas aller à l’école, bien que dans le cas de ce petit garçon il semblait qu’il ai vraiment mal à son ventre. Le jeune homme tourna ensuite les yeux vers la mère de celui-ci avant de lui lancer un léger sourire, enfin, il détourna son regard tout en faisant quelques bruits avec sa bouche, il était impatient et n’avait qu’une envie celle de partir d’ici en courant et au diable le vaccin! Après tout, si il tombait malade ses anticorps feraient le nécessaire non? Et cette Tisha qui n’était même pas là à quoi bon rester ici à attendre?

Durant l’espace de quelques secondes il se voyait quitter la salle en courant mais finalement il ne le fit pas, peut être par peur qu’on le prenne pour un dégonfler, ou peut être parce qu’il était trop occupé à faire taper son talon sur le sol pour quitter cette salle blanche.

Soudain, il sentit une main venir se poser sur son genou ce qui stoppa rapidement sa jambe. Il posa son regard sur la main de cette inconnue avant de monter les yeux le long de son bras fin et d’arriver au niveau de son visage. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres en voyant qui était-ce.

Sofia était là, sans comprendre son cœur s’emballa légèrement, cela faisait un long moment qu’il ne l’avait pas vu cette jeune femme blonde, la main sur sa cuisse lui faisait étrangement penser à leur première rencontre où elle avait également posé une main sur sa cuisse. Bien évidemment qu’il était heureux de la revoir, qui ne serait pas content de revoir l’une des femmes qui avait fait que votre cœur s’emballait au moment même où vous pensiez à elle? En revanche, il la trouvait bizarre, par rapport aux souvenirs qu’il gardait d’elle, elle semblait être beaucoup plus maigre et un peu plus pâle mais toujours aussi attirante.


« On peut dire ça. »

Se contenta-t-il de lui répondre avant de lui lancer un très léger sourire relativement timide. Il finit enfin par se mordre la lèvre inférieure avant de détourner son regard du sien. La revoir lui faisait plaisir depuis leur dernière rencontre il avait pensé à elle, bien qu’ayant fait de nouvelle rencontre il aurait aimé la revoir, elle était si… attirante comme jeune femme qu’il ne pouvait se résoudre à ne pas la voir, mais vous devez le savoir, les cours et les sorties entre amis étaient trop présentes pour qu’il ne puisse s’intéresser à ses retrouvailles avec elle.

Sa deuxième réplique le fit légèrement sourire, cherchait-elle elle aussi à le revoir? Rien en était vraiment sûr mais il pouvait penser à ça. Tournant de nouveau son regard avant de le poser sur celui de la jeune femme il lui sourit à nouveau.


« J’avoue que je n’aurais jamais pensé te revoir ici. Peut être autour d’un café mais dans une salle d’attente. »

Dit-il de façon amusé. C’est sûr, la jeune femme pouvait le voir dans un état d’anxiété absolue ce qui n’était pas vraiment la meilleure des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Johnson
'|Tantalizin' Sexy Admin|'
avatar

Féminin Nombre de messages : 550
Age : 32
Age du joueur : 21
Age du personnage : 22
Statut : Tantalizin' dancer
Date d'inscription : 27/12/2007

Social life
Popularité:
100/100  (100/100)
Me and the others:
Citation: Il n'y a point de passion plus égoïste que celle de la luxure

MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Mer 9 Juil - 1:00

Sofia n'avait jamais été fan non plus des hôpitaux. Elle préférait y aller le moins possible et en l'occurence si aujourd'hui elle avait pu faire différemment elle ne s'en serait pas privée. Bien évidemment elle s'était présentée à ce rendez-vous ce qui prouvait que la jeune femme voulait faire un effort pour se soigner et remonter la pente.

Le fait de voir Calim dans cette salle d'attente lui faisait tout drôle. Elle n'aurait jamais cru le revoir dans ce genre de condition et encore moins poser une nouvelle fois sa main sur sa cuisse. Décidemment ça allait devenir une habitude pour la jeune femme d'avoir un contact physique avec lui. Il était clair qu'elle était attirée par lui mais elle refusait de s'impliquer dans une quelconque relation à présent. Elle avait été lâchement abandonné par Kellan et espérait arriver à reprendre une vie correcte à présent et ne voulait plus trop de préoccuper d'un homme. Calim était une personne avec qui elle s'entendait. Il était clair qu'ils étaient attirés l'un par l'autre mais leur relation serait vouée à l'échec et elle le ferait indéniablement souffrir. Elle ne voulait pas ça pour lui car il était quelqu'un de bien. A l'occasion elle lui expliquerait ce qu'elle avait sur le coeur mais elle devrait d'abord mettre ses histoires sentimentales en ordre.

- Moi non plus je ne m'attendais définitivement pas à te trouver dans cet hôpital? Tu as un rendez-vous?

Si Calim n'avait pas de rendez-vous elle pourrait surement lui arranger ça en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Elle connaissait des personnes qui pourraient facilement lui rendre un petit service et s'occuper de son ami. Après tout son père a permis a un grand nombre de personnes à Yellowstone de trouver la maison de leur rêves et aussi de construire des entreprises aujourd'hui florissantes et les médecins font aussi partis des clients de Johnson père. Alors forcément la jeune femme est dans les petits papiers de tout le beau monde de Yellowstone.

- Je crois qu'on peut s'arranger... Bouge pas je reviens

La jeune femme se leva, prit son sac avec elle et se dirigea vers l'accueil de l'hôpital. Elle parla quelques minutes avec la réceptionniste qui semblait avoir retrouvé son sourire et revint vers Calim le sourire aux lèvres elle aussi. Elle prit place à côté de lui et s'approcha de son oreille.

- Tu es la prochaine personne sur la liste et c'est mon médecin qui s'occupera de toi. Ne me remercie pas je sais que je suis géniale.

La jeune femme éclata d'un rire doux et cristallin à la fois. Elle taquinait Calim mais était sérieuse quant au fait qu'il était le prochain sur la liste. Elle ne plaisantait jamais vraiment avec ce genre de choses et comprenait parfaitement que le moins de temps il passait dans cet hôpital le mieux il se porterait.

- Tu m'en voudras pas mais je t'attendrai dehors et ensuite je t'offrirai un café pour te remettre de tes émotions...

La jeune femme prit la main de Calim, caressa le dessus de sa main et déposa un baiser amical sur sa joue pour l'encourager avant de se lever de ces fauteuils inconfortables sur lesquels elle n'était assise que depuis quelques minutes. Elle fit un sourire compatissant à une femme qui attendait patiemment avec son bébé avant de s'approcher d'elle.

- Allez à l'accueil et demandez le docteur Tanner en disant que vous venez de la part de Sofia Johnson. Il tâchera de vous faire attendre le moins possible. Vous et votre bébé méritez un air plus sain.

La jeune maman remercia Sofia chaleureusement et la jolie blonde quitta la salle d'attente après un regard pour Calim. Elle était de bonne humeur ce jour et se sentait d'une âme charitable alors elle avait fait avec ce qu'elle avait pu pour satisfaire au moins deux personnes. Elle sortit ensuite rapidement de l'hôpital attendant Calim sur un banc dehors. Elle téléphona à Hayden pour le rassurer et tria ses messages en attendant que son ami/ennemi n'arrive de son rendez-vous.

_________________
Love Me - Trust Me - Feel Me - Touch Me - Hear Me
Invité you're GORGEOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellowstone.forumpro.fr
Calim Hartigan
- New -
avatar

Féminin Nombre de messages : 85
Age : 28
Age du joueur : 17ans
Age du personnage : 24ans
Statut : Santa
Date d'inscription : 04/01/2008

Social life
Popularité:
72/100  (72/100)
Me and the others:
Citation: The Show must go on

MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Dim 13 Juil - 18:08

« Et bien… je dois te dire merci. »

Si il y avait bien une chose qui qualifiait cette jeune femme à cet instant c’était charitable. Jamais Calim n’avait connu quelqu’un qui l’aiderait à sortir rapidement de l’hôpital. En effet, ces précédentes petites amies (pour celles qui avaient eu la chance de le voir aller se faire un vaccin), avaient prit un malin plaisir à le voir s’effrayer au fur et à mesure que les gens passaient. L’une d’entre elles s’était même amusé à le taquiner quand Calim avait vu le petit garçon ressortir les larmes au yeux après une piqûre. Ce n’était pas de sa faute si un homme fort comme lui redoutait par dessus tout ce genre de rendez-vous! Même Zacharie l’aurait compris, bien qu’il s’amuse lui aussi à le taquiner. Bref, un léger sourire en destination de cette si charmante jeune femme et le voilà à présent envoûté par sa beauté. Certes, elle était maigre, d’ailleurs durant plusieurs instants il se demanda ce qu’elle avait bien pu avoir pour être ainsi mais elle était tout de même ravissante, son sourire la rendait tellement belle.

Son cœur se mit instinctivement à battre plus vite quand elle lui prit la main avant de lui déposer un léger baiser sur la joue. C’est dans ces moments qu’il aurait voulu tourner la tête afin de pouvoir goûter à ses lèvres qui le tentait tellement. Mais, prit de court il resta ainsi jusqu’au moment où les lèvres de cette blondinette viennent toucher sa joue. Ecarquillant légèrement les yeux il ne se rendit pas immédiatement compte de ce qu’elle venait de faire, mais rapidement un frisson de plaisir le saisit, son cœur se mit à battre légèrement plus vite et il sentit en lui comme une chaleur immense, allait-il devenir tout rouge? Non, tout de même pas, il était certes très attiré par elle mais pas de là à lui montrer qu’il était assez gêné quand elle lui prenait la main. On pouvait parfaitement sentir l’attirance réciproque qu’ils avaient l’un pour l’autre, même la pauvre petite réceptionniste l’avait remarqué. Dire que Calim n’avait jamais ressenti ça serait mentir mais dire qu’il n’osait pas faire le premier pas vers elle était véridique. Le jeune homme ne voulait pas risquer de se prendre un mur. Après tout, Sofia avait le caractère qui pouvait parfaitement le remettre en place sans même qu’il ne lui ai demandé un verre d’eau. Ne préférant pas se prendre un beau mur comme on le dit si communément, le jeune homme ne tentait rien, il se contentait d’admirer cette femme.

Elle finit par se lever. C’est non sans un léger pincement au cœur qu’il lui sourit avant de la voir quitter les lieux. Certes, il allait la revoir dans quelques minutes mais le fait qu’elle ne soit pas à ses côtés semblait lui faire tout drôle. Pourtant, il l’avait bien quitter plusieurs jours, durant plusieurs jours il ne l’avait pas revu et c’était d’ailleurs fait à l’idée qu’il ne la reverrait peut-être jamais ou que très rarement!

Finalement, il ne tarda pas à passer.

Après quelques minutes passés à parler à ce fameux docteur qui réussit même à le mettre en confiance. Calim sortit de l’hôpital presque heureux. Un soulagement fit place dans son corps tout de même, au moins, il ne mettrait pas les pieds ici pendant un certain moment. Ce docteur avait même rit en voyant la grimace de Calim quand il approcha l’aiguille de son bras. Ce cher docteur n’avait d’ailleurs pas hésité à lui dire de penser à quelqu’un qu’il aimait bien, bien évidemment, ses pensées s’étaient aussitôt retournées vers Sofia, déjà parce qu’elle était une très belle femme et ensuite parce qu’elle était là pour l’aider à passer plus vite et par la même occasion elle lui avait « donné » un médecin plutôt rassurant.

Calim s’approcha ensuite du banc où se trouvait Sofia. Un léger sourire sur les lèvres il la regarda l’espace d’une dixième de seconde entrain de tripoter son portable. Le jeune homme se mordit la lèvre inférieure, à vrai dire, il ne voulait pas gâcher ce beau moment où enfin il pouvait la voir.


« Ton docteur est quelqu’un que j’apprécie énormément! Tu pourras lui dire! »

Dit-il dans un élan d’humour. Il s’assit finalement à ses côtés sur le banc avant de tourner la tête dans sa direction.

« Alors, on le boit ce café? »

Termina-t-il dans un léger sourire. Après l’effort, le réconfort! Ce n’est pas ce qu’on dit normalement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Johnson
'|Tantalizin' Sexy Admin|'
avatar

Féminin Nombre de messages : 550
Age : 32
Age du joueur : 21
Age du personnage : 22
Statut : Tantalizin' dancer
Date d'inscription : 27/12/2007

Social life
Popularité:
100/100  (100/100)
Me and the others:
Citation: Il n'y a point de passion plus égoïste que celle de la luxure

MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   Dim 31 Aoû - 14:59

Sofia n'était pas le genre de femme à soudoyer un homme ou à tout faire pour s'attirer ses faveur. Non aujourd'hui elle était dans un bon jour et avait envie de faire plaisir à quelques persnnes et ces personnes avaient été Calim et cette femme avec son bébé. Chacun sa façon pour faire des B.A après tout.

La jeune femme fit un sourire tendre et complice à Calim avant de sortir de l'hôpital. Elle avait peut-être perdu beaucoup de poids mais à en croire le regard du jeune Grec elle n'avait pas perdu de son charme et était contente de voir qu'elle plaisait à un homme aussi beau et charmant que Calim. Ce genre de regard réconfortait la jolie blonde et lui donnait du courage pour recommencer à se nourrir correctement et aussi à reprendre sa vie en main et redevenir la Sofia qu'elle était avant toutes ces histoires.

Sofia n'était pas dupe, elle avait bien sentit le trouble de Calim quand elle avait déposé ce femeux petit baiser sur la joue du jeune homme. Elle-même résistait à l'envie de l'embrasser et de faire plus avec lui. Sofia savait malgré tout se contrôler et adorait faire tourner en bourrique ce pauvre Calim en lui offrant une main sur sa cuisse, un baiser sur la joue ou encore une accolade douce et tendre. Bon bien évidemment Sofia appréciait ces petits gestes mais pas au point de l'avouer à qui que ce soit à part peut-être à Elizabeth.

Quand Sofia sortit de l'hôpital la jeune femme alla s'asseoir sur un banc et envoya un sms à Hayden. Elle le rassura sur le rendez-vous qu'elle avait eu le matin-même, elle lui dit qu'elle avait rendez-vous la semaine suivante et avoua que finalement cette rencontre avec le médecin spécialisé lui avait fait beaucoup de bien et qu'elle sentait qu'elle arriverait peut-être à se sortir de cette spirale infernale. Ensuite elle tenta d'appeler Kellan et tomba directement sur son répondeur, une nouvelle fois. Désappointée elle raccrocha sans laisser de message puis posa sa tête dans entre ses mains. L'homme qu'elle appréciait le plus en ce moment avait disparu sans laisser de nouvelles et surtout sans même lui en donner alors qu'il lui avait avoué ses sentiments quelques jours avant son départ.

- Je lui dirai sans faute... Dit Sofia en se tournant et en faisant face à Calim. Il avait l'air bien plus calme et apaisé que quelques minutes auparavant. Oui allons-y... ajouta la jeune femme en continuant de le regarder dans les yeux.Mais avant j'aimerai te dire quelque chose...

Sofia le regarda dans les yeux et s'approcha délicatement du jeune homme et déposa un baiser sur les lèvres du jeune Grec. Juste un seul baiser puis elle se leva rapidement évitant le regard de Calim puis commença à avancer.

- Alors on va boire ce café? Il y a un super petit café pas loin d'ici que tu adoreras surement.

La jeune femme évitait à présent le regard de Calim. Elle avait fait le premier pas vers lui mais elle ignorait si elle voulait plus avec lui. Elle était officieusement avec Kellan mais ça faisait des semaines qu'elle n'avait plus de nouvelles de lui et puis elle venait de passer à côté de la mort alors elle ne savait plus trop quoi faire de sa vie et de ses amours...

_________________
Love Me - Trust Me - Feel Me - Touch Me - Hear Me
Invité you're GORGEOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellowstone.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps peut souvent paraître long! [R. Sofia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tartaros va "protéger" Pyrée [PV Kamitate Renzan]
» La couverture d'un livre peut être jolie mais l'interieur peut souvent cacher une surprise....
» [Guide] L'élevage de vaches
» [Terminé] Le temps peut être un allié comme un ennemi [PV Elina Holden]
» Conseil pour débuter dans AM2 [ORICY63]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellowstone :: South Yellowstone :: Yellowstone Hospital-
Sauter vers: